24/07/2013 – Parution du livre de l’histoire de l’association Les Nids

L’association Les Nids a souhaité traduire par écrit ses valeurs, son expérience, ses aventures, des anecdotes, des témoignages… tout ce qui raconte ses 80 ans d’histoire au service de l’enfance et de la famille.

 

De cette histoire, Guy LATROUPE, Vice-Président de l’association Les Nids, en a fait un livre intitulé « Ensemble et comme les autres ».

 

Un hommage particulièrement justifié à l’égard de tous ceux qui ont permis et assuré la longue et constante évolution de l’association, au rythme des mutations de la société, fidèlement à l’état d’esprit de Madeleine LECOEUR, sa fondatrice.

 

Cet ouvrage ne transcrit pas seulement une chronologie d’événements, c’est un témoignage social sur l’évolution du secteur de la protection de l’enfance qui laisse trace tout en images.

Comment l’acquérir

Le livre «  Ensemble et comme les autres » est disponible au prix unitaire de 10 € hors frais d’expédition (+2,42€ envoi en France métropolitaine). Pour passer une commande ou pour toute question vous pouvez contacter le Siège Social au 02.35.76.80.09. Vous pouvez également acheter directement ce livre à l’accueil, pendant les heures d’ouverture, au 27 rue du Maréchal Juin à Mont-Saint-Aignan.

 

PREAMBULE

« Il était une fois une jeune fille au grand coeur. »

Telle est la tonalité que j’ai souhaité adopter pour cette « Histoire des Nids » : un parti-pris que je sais contestable, mais que j’entends assumer. Car,- j’en ai bien conscience-, le sujet pouvait appeler une toute autre approche : celle des chiffres, des statistiques, des documents dûment dépouillés, analysés, authentifiés et recoupés, fondant une étude rationnelle de la prise en charge de l’enfance abandonnée dans les années trente, et de la façon dont une intuition novatrice et généreuse l’a fait évoluer, malgré bien des résistances. Approche sans nul doute intéressante, que je ne sous-estime en rien, et que d’autres, plus compétents que moi, un jour adopteront sans doute. J’ai simplement préféré, par tempérament, une autre démarche : celle de l’histoire qu’on se raconte à la veillée, où le vécu passé éclaire le présent, lui confère de la sève et des racines ; où le coeur est sollicité, plus parfois que la raison. Puisse le lecteur me pardonner ce choix !

Guy LATROUPE

Comments are closed.