ancien(1)Il y a 80 ans un premier groupe était accueilli

Que sont-ils devenus ?

Témoignage de Gérard, 38 ans – Ancien enfant placé en maison d’enfants des Nids
Aujourd’hui, j’ai fondé une famille et mon enfance aux Nids m’a rendu plus fort.
J’ai été accueilli aux Nids à l’âge de 8 ans. Après une enfance difficile, l’association Les Nids m’a donné tout ce que je n’avais jamais eu, de l’amour, une écoute, un accompagnement. J’ai eu la chance de pouvoir être pris en charge avec 4 de mes frères et sœurs. J’y ai appris des choses toutes simples, mettre la table, apporter mon aide, avoir une place dans une famille.
C’était ça Les Nids, une vraie famille. Avec eux, j’ai pu avoir une enfance comme les autres. Un souvenir m’a particulièrement marqué : on était parti passer des vacances dans la Vienne, sur une péniche. Je n’oublierai jamais… À leurs côtés, j’avais vraiment l’impression d’exister, d’être reconnu.
J’aimerais les remercier du fond du cœur pour ce qu’ils ont fait pour moi. Sans eux, je n’aurais sûrement pas pu m’en sortir, j’aurais peut-être même fini derrière les barreaux.
Aujourd’hui, j’ai un poste qui implique beaucoup de responsabilités dans une société de nettoyage, j’ai quatre enfants, trois filles et un garçon qui vient d’avoir seize mois. Je suis heureux.


Témoignages d’anciens sur l’importance de l’accueil des fratries
L’accueil des fratries est une des valeurs fondatrices de l’association Les Nids. La volonté originelle d’accueillir les enfants « ensemble et comme les autres » demeure toujours présente aux Nids, même si, depuis, le contexte de nos missions a largement évolué.
Accédez au dossier sur l’accueil des fratries


L’amicale des anciens de Mont Saint Aignan
L’amicale des anciens des Nids et leurs amis a été créée il y a 25 ans, à l’initiative d’Elisabeth LEFOURNIER, dite « Tante Lisbeth », l’une des collaboratrices de Madeleine LECOEUR, fondatrice de l’association Les Nids. Animée par cette même idée de rassemblement qu’elle a mis en œuvre tout au long de sa carrière, elle a souhaité répondre à la nécessité de maintenir les liens et à la volonté de réunir.
Le rôle de l’amicale consiste donc à développer, échanger amitié et solidarité, maintenir les liens entre les anciens enfants accueillis à la maison d’enfants des Nids de Mont Saint Aignan, mais aussi avec l’institution.
Elle compte à présent plus de 100 membres. Qu’ils aient 25 ou 75 ans, un même passé les rassemble, celui d’une enfance ponctuée par une période au sein des Nids.
La fête annuelle, qui se déroule en juin, mêle souvenirs, anecdotes et convivialité qui réchauffent ce moment d’amitié, permettant à tous de ne pas rompre avec leur histoire.
Lysiane QUARTON, éducatrice au sein de la maison d’enfants, en assure la Présidence depuis 8 ans. Son engagement sans faille dans cette mission assure la continuité de ces liens ainsi que le devoir de mémoire des fondatrices.


 

 

 

Comments are closed.